Gingerize the Lotus, mes recettes végétariennes gourmandes.

mercredi 28 septembre 2011

Patates douces rissolées et figues fraîches au chèvre.











J’aimerais découvrir la cuisine de Yotam Ottlenghis in situ mais pour l’instant, j’emprunte allégrement ses recettes généreuses qui évoquent la convivialité des plats familiaux mais rivalisent aussi d’originalité. Si sa recette des baby tuna cakes ne me dit rien (le « New Vegetarian » est manifestement pescatarien !), son idée d’associer patates douces et figues dans un même plat, que relève une réduction de vinaigre balsamique pas piquée des hannetons, m’a tout de suite emballée. Ajoutez à cela la douceur chèvre frais et le croquant de la roquette et vous obtenez un plat fort goûtu!
J’aime bien les frites de patates douces et m’en suis régalée aux Etats-Unis, mais je ne crois pas que les Français en raffolent au point d’en consommer régulièrement. Pourtant la chair un peu sucrée et très tendre de ces tubercules ajoutent à la sensualité de ce plat (les figues ne représentent-elles pas la quintescence de l’érotisme en matière de fruits ?), alors ça me donne envie d’en cuisiner plus souvent.
Bref, voici un plat racé qui vous surprendra (textures, richesse des saveurs) autant qu’il vous émoustillera, voilà pour la pub au chef Ottlenghis !
J’aime bien ces plats qui, quelque part, nourrissent l’imagination. Ces plats qui ne sont pas tout à fait exotiques mais n’ont rien de classique, qui ne font pas voyager mais invitent plutôt à fantasmer un ailleurs éthéré. Plat terrestre pour divagation désincarnée, donc, et je crois qu’un Crozes-Hermitage n’aurait pu que sublimé l’aventure.
Je déjeunais en écoutant de jolis titres comme celui-ci puis retrouvais les tourments de Sylvia Plath avec une sorte de distance incrédule, peut-être moins par incompréhension que par envie de me laisser surprendre encore.


Patates douces rissolées et figues fraîches au chèvre





Pour quatre personnes

-          4 patates douces
-          1 oignon
-          8 figues
-          60 g de fromage de chèvre frais
-          40 mL de vinaigre balsamique
-          20 g de sucre
-          40 g de roquette
-          Huile d’olive
-          Sel, poivre


Bien laver les patates douces et les couper en frites très fines si vous les faites rissoler à la poêle comme moi. Sinon, découpez-les en frites plus ou moins grossières que vous mettrez au four. Dans les deux cas, bien les huiler, les saler et poivrer. Pour ma part je les fis rissoler à la poêle pendant 15 à 20 minutes, en ajoutant l’oignon quand les frites commençaient à bien dorer. Remuer régulièrement et faire dorer les patates douces de chaque côté.

Dresser les assiettes en plaçant une poignée de pousses de roquette sur chaque. Bien laver les figues et couper le dessus (un chapeau comme quand on fait des tomates farcies), creuser un peu de leur pulpe et fourrer avec du fromage de chèvre frais. Disposer deux figues par assiette.

Quand les patates douces sont presque prêtes (elles doivent être dorées et tendres), faire chauffer le vinaigre balsamique et le sucre dans une casserole en remuant doucement. Quand le mélange s’épaissit (au bout de 4-5 minutes), c’est bueno !

Disposer les patates douces et oignon sur les assiettes, napper l’ensemble du plat avec la réduction de vinaigre balsamique et talaaaam, c’est prêt !

4 commentaires:

Fadosol a dit…

Très bien la musique ...
Je ne sais pas si je dois enrichir le chapitre sur "l'érotisme fruitarien" ... mais bon certaines variétés de poires ... j'arrête là !

gaelle a dit…

Un plat très coloré !

FramboiseCitronVert a dit…

Magnifique plat et quelle créativité !! ;)

La fourmi a dit…

C'est une assiette qui me fait très envie !