Gingerize the Lotus, mes recettes végétariennes gourmandes.

lundi 26 septembre 2011

Omelette tiède aux champignons nouvelle version!







C’est à croire que les omelettes du restaurant universitaire ne m’ont pas encore tout à fait dégoûtée !
L'omelette est une des rares options végétariennes du RU et si j’ai des raisons d’overdoser, ce n’est pas tant quantitativement (je ne mange que rarement au RU, et pour cause ! Heureusement mon emploi du temps ne m’y contraint pas) que qualitativement : molle, flasque même, avec un fort goût… d’œuf (mais un peu comme si c'était un goût "ajouté," celui d'oeuf en poudre! Parano, moi?). Oui, comme pour certains plats de viande et de poisson fut un temps, je n’aime pas le goût de l’œuf que je trouve trop prononcé dans certains plats et qui m'écoeure rapidement. D’où mon goût pour le curry dans l’omelette et le fromage dans les œufs brouillés. Quant aux œufs au plat ou durs ou quoi, je n’en prélève souvent que le blanc. Un peu bizarre mais peut-être faut-il y voir le signe avant-coureur d’un éventuel véganisme futur ?
En tout cas, là où ça devient positif, c’est que ça me pousse à adapter les recettes inlassablement et en l’occurrence celle de l’omelette aux champignons. Je regrette souvent que les champignons rendent un drôle de jus ou s’imprègnent du goût d’œuf abhoré quand on les mélange directement à l’omelette. Avec ce mille feuilles, le problème est résolu tout en conservant l’idée de fusion de la recette !
Je vous propose donc ma rrecette de champignons rissolés d’une part et de champignons d'autre part, mais libre à vous, bien entendu, de ne retenir que le concept pour l’adapter à vos recettes préférées !

Bonne semaine à tous et à toutes !

Champignons rissolés

Pour 4 personnes:

-          300 g de champignons de Paris
-          1 échalote
-          Le jus d’un citron
-          Huile d’olive
Emincer l’échalote et la faire revenir à la poêle dans un filet d’huile d’olive. Bien laver et émincer les champignons en fines tranches. Les faire revenir avec l’échalote et déglacer avec le jus de citron. Laisser cuire à feu très doux en remuant régulièrement, ce pendant une bonne vingtaine de minutes. Réserver.


Omelette

L’idée, c’est de réaliser plusieurs omelettes très fines et de les superposer en intercalant des champi’ entre chaque. Sinon, on peut réaliser des mini "mille-feuilles" avec un emporte-pièce. Comptez 3 œufs par fine omelette et de 3 à 4 fines omelettes pour 4 personnes.





Pour une fine omelette :
-          3 œufs
-          1 càs de tahini (purée de sésame) ou/et de fromage rapé (40 à 50 g)
-          Sel, poivre
-          Huile d’olive
Faire chauffer la poêle nappée d’un filet d’huile d’olive.
Casser les œufs dans un cul-de-poule (c’est « approprié, » pour le coup ! ouhh que de jeux de mots ! c’est bien le début de la semaine, je suis reposée !, et oui j’ai vu le mea culpa de DSK tel que décrypté dans moult émissions) et bien fouetter. Saler, poivrer, ajouter le tahini et fouetter encore. Verser sur la poêle chaude et cuire à feu moyen pendant 5-6 minutes. Grâce au tahini, l’omelette est fine et moelleuse mais solide, donc facile à retourner pour la dorer des deux côtés !
Réserver chaque fine omelette ou découper chacune en petits disques.

Ensuite, il suffit de monter le mille-feuilles en alternant omelette et champignons rissolés !









Servir avec une petite salade : roquette, tomate et germe de blé pour moi et ce fut un bon déjeuner tel que je n’hésiterai pas à le faire partager à l’avenir plutôt que se donner rendez-vous au RU.
Cette omelette est en effet très bonne servie tiède et quand on invite des non-végés réfractaires au tofu et autre seitan, je pense que l’omelette ainsi présentée passe bien !
… Enfin la vérité c’est que je ne devrais pas accepter d’avoir des amis réfractaires au tofu et autre seitan !
… Mais l’autre vérité c’est aussi que j’ai écrit ça pour conclure l’article alors que mon prosélytisme végé s’arrête où commence ma lâcheté, si bien que je n’ai pas encore vraiment tenté de faire découvrir le tofu et le seitan à mes amis que je sais assez téméraires pour ne pas faire injure à mes plats.
… Et puisque tout est affaire de couches, de strates que l’on empile et structure, j’avoue enfin que mes amis ont en fait trop peur de me blesser (non pas qu’ils soient gentils, c’est moi qui suis susceptible et ils le savent) pour ne pas consentir à goûter cette omelette quand je la ferai pour eux !



Cette fois je vous laisse, avec un titre agressif de Modeselektor que j'aurai le plaisir d'écouter en live au festival Marsatac le week-end prochain (trooooop hâââââte)! Le clip commence comme un Down By Law revisité et punchy (barbare!?), mais je vous laisse seuls juges du beat puissant qui n'évoque certes pas Tom Waits ni John Lurie!

4 commentaires:

Fadosol a dit…

On penserait presque à des blinis.
Si le titre musical est déjà signalé comme agressif, je vais me rabattre sur Laura Marling ;)

Ayla a dit…

Oh, Laura Marling est autrement plus douée, soyons honnêtes!

Oui, ça ressemble à des blinis et puis aussi ça devrait s'appeler "trois-feuilles" mais qui taperait ça dans son moteur de recherche? Remarque je n'y avais pas pensé mais je devrais trouver titres plus accrocheurs si j'entends convertir la terre entière au végétarisme! ;)

Fadosol a dit…

Je connais plein de carnivores convaincus, hélas (tous nos mis ne sont pas de fins végétariens ...) qui "avalent" sans souci de plaire ou de déplaire des mets à base de tofu ! Sous-estimerais-tu tes talents culinaires ?
Est-il raisonnable pour quelqu'un qui "a un estomac à la place du cœur" d'être susceptible ? (ah ah ah !) ;)

Ayla a dit…

Je m'estime trop jeune pour être raisonnable mais il n'est jamais trop tôt pour tempérer son arrogance (mais je ne suis pas si humble que ça, sinon ce blog n'aurait peut-être pas sa raison d'être) ;)