Gingerize the Lotus, mes recettes végétariennes gourmandes.

lundi 12 mars 2012

Mont Blanc


Vous savez, je crois que ce dessert est un délice sacrilège : il se prépare si rapidement pour un résultat si incroyable et décadent que c’en est insultant pour qui serait tenté d’associer recette élaborée et plaisir du palais. Au diable recettes tarabiscotées et protocoles compliqués qui nous rappellent au souvenir des boîtes de Petit Chimiste. Tremper le papier pH dans du jus de citron me faisait me prendre pour un savant fou (je me demande encore si ma mère s’inquiétait sérieusement que je fasse exploser la maison ?). Mais ne me souvenant jamais si le citron est acide ou basique, je me demande si je serai savante un jour. Folle, je ne dis pas ;)


Aux fourneaux, c’est la même chose sauf que c’est différent (non je n’ambitionne pas de tourner un Godard). J’adore progresser sur le plan technique et loin de moi l’idée de rêver à une sophistication progressive de mes recettes. Mais la cuisine a cela de gratifiant (et de lénifiant) qu’avec de bons produits et un mépris intersidéral (mais ponctuel) de la diététique, on peut s’improviser aussi top que chef J   


Alors à vos meringues, à vos crèmes, vite vite tant qu’on respire mais que l’air n’est pas trop printanier pour préférer des tartes aux fruits de saison un peu plus légères ;) Si comme moi ce dessert vous subjugue, vous pourrez tout de même envisager de remplacer la crème de châtaigne par un coulis de fruits. Mais le véritable et si gourmand Mont Blanc, ça se prépare comme suit :




Mont Blanc












Préparation : 10 minutes (à peine plus long que le temps de dégustation, c’est assez rare pour être signalé !)



Pour 4 personnes, il vous faudra :



-          3 meringues (Les Saules, en Biocoop)
(Les perfectionnistes seront tentés de préparer les meringues, mais ces meringues sont si bonnes que je vous recommande d’essayer !) 

-          1 pot (325g) de crème de châtaigne nature ou à la vanille (Priméal, en Biocoop)

-          1 càs de rhum blanc

-          250 g de mascarpone

-          chocolat blanc (Rapunzel) (pas de quantité car chacun est libre de surmonter le Mont Blanc d’une avalanche plus ou moins affolante de copeaux)

-          1 filet d’eau



Et là c’est tout simple : on monte le mascarpone (bien froid) en chantilly en l’humectant avec un filet d’eau (1 à 2 càs). Vous pouvez éventuellement y incorporer du sucre mais la crème de châtaigne et  le chocolat blanc sucreront suffisamment le dessert.

Mélanger le rhum à la crème de châtaigne. Emietter grossièrement les meringues. Effeuiller le chocolat blanc en copeaux.

Ensuite, on apprête de jolies coupes :

Alterner crème de châtaigne, meringues et chantilly sur plusieurs strates succulentes. Coiffer ce Mont Blanc de copeaux de chocolat blanc.

Déguster derechef car c’est prêt !

2 commentaires:

Fadosol a dit…

Le ph du citron est environ de 2,3.
Ce qui le classe incontestablement dans la catégorie acide. On peut se souvenir aussi : citron => acide citrique.

Ah le papier de tournesol et l'hélianthine et la phénolphtaléine.
Ah merci pour cette madeleine de Proust un peu chimique mais néanmoins nostalgique.

Bien, voilà qui nous éloigne fort de cette recette qui atteint les sommets ;-)

Mély a dit…

Les desserts rapides & bons, j'adore ça (qui n'aimerait pas d'ailleurs) ?
En plus, s'il y a de la crème de marrons... J'en redemande :-)